La Directive de 2004/27/EC précise les conditions qu’un médicament biosimilaire doit remplir pour obtenir son autorisation de mise sur le marché. Cette réglementation spécifique diffère sur plus d’un point de celle appliquée aux produits génériques classiques. La stricte identité de structure n’est pas requise car la variabilité inhérente au procédé d’obtention ne permet pas de la garantir. Pour le dépôt, il est nécessaire de démontrer la similarité d’efficacité et de sécurité du produit. L’acceptabilité du dossier d’AMM se base sur trois critères, la qualité, l’efficacité et la sûreté.

La qualité intègre non seulement la «full» caractérisation du produit au travers des analyses physico-chimiques mais également la reproductibilité et la robustesse du procédé de fabrication. Le dossier d’AMM est certes allégé par rapport au produit princeps, mais la partie CMC (Chemistry Manufacturing and Controls) doit être solidement documentée. De ce fait, un développement selon le Quality by Design apparaît seul recevable pour les dossiers déposés, avec justification des attributs et des paramètres procédés critiques.

Concernant l’efficacité, la démonstration doit être faite sur des modèles non cliniques pertinents représentatifs de la fonctionnalité du produit et sur des essais cliniques. Ces essais doivent être menés en comparaison avec le produit princeps. La Pharmacodynamie doit être largement documentée dans le dossier et le mécanisme d’action doit être détaillé. En effet, deux produits similaires, et pour la même indication thérapeutique, peuvent avoir des mécanismes sensiblement différents. Il peut être difficile d’apporter la preuve tangible, si le mode d’action met en œuvre des effecteurs interagissant en «cascade».

Des études cliniques sur un nombre limité de patients sont requises, contrairement aux génériques «chimiques» pour lesquels seule la biodisponibilité est exigée. L’attendu est une similarité clinique sur l’indication et une non infériorité versus la référence. Chaque indication fait l’objet d’un essai clinique indépendant.

Visualisez l’article au complet :

  AKTEHOM- Biosimilaires – Industrie Pharma – juin 2016 (290,0 KiB, 818 hits)